Star Wars Galaxies SWGEmu : l’interview des développeurs

J’ai retrouvé une interview des développeurs de SWGEmu datant de février 2012 et qui confirme ce que je pensais, il y a bien des développeurs venant de chez SOE (créateurs de Star Wars Galaxies), ça c’est excellent ! 😉

Second point intéressant (parmi d’autres), il y aura de nouvelles planètes rhaaaaaaaa *bave* :p

 

tapcoy_cg_confederation-galactique_mos-maw_swg_star-wars-galaxies

 

 

Star Wars Galaxies, c’est fini depuis le 15 décembre, ou presque. Depuis 2004, les développeurs passionnés du projet SWGEmu préparent le retour du MMORPG dans l’ombre des refontes orchestrées par Sony Online Entertainement et de la montée en popularité de The Old Republic, l’autre jeu Star Wars massivement multijoueur développé par BioWare. Développement, légalité et problèmes rencontrés, l’équipe de SWGEmu nous parle de son rêve de faire revivre le Star Wars Galaxies originel.

 


 

SWGEmu a pour but de recréer l’expérience de jeu pré-CU de Star Wars Galaxies, à quel moment précis le projet a t-il fait son apparition et de quelle manière ? Comment avez-vous recruté les développeurs ?

Le projet SWGEmu a commencé le 24 Décembre 2004, avant le premier Combat Upgrade. Ramsey et Ultyma faisaient partie de la première équipe de développement. Core One, qui était développé en interne par Joker, est devenu open source, au plaisir de la communauté SWGEmu grandissante. Alors que Ramsey, Ultyma et Xenozephyr continuaient leurs recherches, de nouveaux développeurs rejoignaient l’équipe, et plus particulièrement : Antman, Anzel, Oru, TheAnswer, Snow et tmr. L’équipe de modération de la communauté s’est également élargie pour faire face à l’intérêt croissant du public.

Vers la fin 2006, on a réalisé que Core1 avait une variété de problèmes internes qui entravaient son développement, et l’équipe a décidé qu’un nouveau noyau devait être écrit. Core2 a commencé à être codé par Antman, avant d’être arrêté en Décembre 2006 et complètement intégré dans le tout nouveau Core3. Le projet Core2 étant alors un serveur d’expérimentation, le développement a été officiellement arrêté par l’équipe de SWGEmu, mettant alors l’accent sur Core3, le noyau destiné à la sortie. Antman a continué le développement de Core2 de son côté et il a depuis annoncé qu’il sera bientôt disponible en open source aux membres de la communauté. Il demeure à ce jour le seul noyau complètement fonctionnel de SWGEmu en dehors de Core3.

Tirant profit des enseignements acquis suite au fiasco de Core1, les développeurs de SWGEmu restants (Oru, TheAnswer, Ultyma et Ramsey) commencèrent à restructurer le projet en 2007. Oru et TheAnswer travaillaient sur la bibliothèque Engine3 et sur Core3. Core3 commença rapidement à dépasser son prédécesseur en termes de puissance et d’évolutivité. Le logiciel continue d’être le centre du projet SWGEmu et son succès a encore continué avec la sortie open source en Janvier 2008. En Novembre 2011, SWGEmu est officiellement devenu une association à but non lucratif.

 

La question de la légalité a dû se poser dès le début. Quels sont les problèmes que vous avez rencontrés ?

Aucun à ce jour. Une entente verbale a été faite avec LucasArts et SOE en 2006 qui stipule que si nous ne tirons pas profit de SWGEmu, il n’y aura aucune action en justice intentée contre nous.

 

Avez-vous des contacts avec Sony Online Entertainement ?

Le seul contact date de 2006, comme expliqué précédemment.

 

Quelles sont les difficultés d’un tel projet ?

Étant un projet bénévole, notre plus grand défi est de garder un rythme de développement soutenu. Les développeurs vont et viennent en raison des problèmes de la vie réelle, du travail, des études, etc. Il y a des périodes avec une grosse activité de développement et d’autres où ça n’avance pas vraiment. Financièrement, nous n’avons aucun problème – merci à notre super communauté.

 

On croise beaucoup de monde sur Liberator (serveur de jeu sans mise à jour, NDLR) par rapport au Nova Test Center, est-ce difficile de trouver des bêta testeurs impliqués ?

Cela a toujours été un combat. Il est très difficile de maintenir les joueurs sur un serveur de test, alors qu’ils savent qu’il aura disparu dans quelques jours ou quelques mois. Que cela nous plaise ou non, la communauté pré-CU se fait vieille. Ils ont tous grandi, ont des familles, des enfants, du boulot. Il y en a pas mal qui sont partis. Bien sûr, la fermeture des serveurs officiels de Star Wars Galaxies nous a apporté beaucoup de monde, et il en arrive un peu plus chaque jour, mais il est devenu extrêmement difficile de trouver du dévouement et de la passion chez les joueurs qui n’ont jamais connu le Star Wars Galaxies pré-CU originel.

Prenons Nova et l’Assurance Qualité comme exemples. Test Center : Nova est un peu comme le serveur de test de SOE, avec quelques légères différences.

Sur Nova, la plupart des gens ont tendance à démarrer à Coronet (sur Corellia), et c’est là que la plupart des tests se déroule. Dans mon expérience, vous pouvez souvent séparer les personnes qui sont juste là pour tester les nouvelles fonctionnalités de celles qui testent à long terme. Nous encourageons les deux car parfois, même les testeurs les plus assidus peuvent rater des choses.

Par exemple, un personnage nommé Simie est souvent coincé dans des endroits auxquels je n’aurais jamais pensé. Avec le concours de l’Assurance Qualité sur Nova, Simie a décidé de rester et de nous aider à corriger les bugs sur l’implémentation des structures. L’Assurance Qualité est une part importante du processus de développement. Elle ne se contente pas de gérer, catégoriser et hiérarchiser les rapports de bug, elle est à l’avant de l’interaction avec la base de joueurs.

 

Star Wars Galaxies a définitivement fermé ses portes le 15 décembre et The Old Republic a pris le relais. Pensez-vous que le jeu de BioWare puisse faire « concurrence » à SWGEmu et retarder le projet ?

Non, SWTOR et SWGEmu sont des jeux complètement différents. La seule chose qu’ils ont en commun est le thème Star Wars.

 

Où en est le développement de l’émulateur ? Une période de sortie est-elle envisagée ?

Les développeurs sont actuellement en mode « overdrive« , étant donné qu’ils approchent d’une étape cruciale que nous appelons « End of Liberator Milestone« . Quant à la date de sortie, le projet étant bénévole, nous n’avons pas de date de sortie estimée et c’est une politique à laquelle nous tenons.

 

Une fois la version 1.0 terminée, du contenu post-CU (et notamment NGE) sera t-il ajouté ?

 

Nous aimerions implémenter les outils et sous-systèmes requis pour construire et mettre en place de nouvelles planètes. Jusqu’à maintenant, nous avons reçu beaucoup d’aide de la part de la communauté depuis que nous sommes passés en open source. Il y en a qui travaillent sur les outils de construction de planètes, éditeurs de script, convertisseurs de modèles et animation, ou sur la création de nouveau contenu. Je pense que nous pouvons ajouter des planètes dans le client que SOE n’a jamais utilisées et même en créer de nouvelles plus tard. Pour la version 1.0, nous voulons sortir un serveur aussi proche de pré-CU que possible, tout en conservant une structure modulaire dans lesquelles les communautés de serveurs individuels pourront ajouter leur propre contenu et leurs propres fonctionnalités. Étant donné que chacun dans l’équipe a ses propres idées de quel contenu et fonctionnalités pourraient être ajoutés sur notre serveur, personne ne sait vraiment ce qui arrivera après la version 1.0.

 

Interview pécho sur le site Playin.fr 

À propos de Tapcoy

Leader de la Confédération Galactique que j'ai fondé en avril 2003 avant la sortie du mmorpg Star Wars Galaxies. Actuellement (impatiemment lol) en attente de Star Citizen ! Traîne de temps à autre sur PlanetSide 2, Battlefield 2 et parfois BF3 (sur les maps de BF2 ^^) et en bon gamer de toujours lol, sur d'autres jeux également (quand j'en ai le temps ^^).

Exprimez-vous !

*